Elle a 34 ans. Elle a un regard malicieux, une chevelure rousse sublime et un corps de rêve.
Elle a un fils âgé de 9 ans, est mariée depuis une dizaine d'années. Elle habite dans un appartement coquet pas loin du centre ville.

    Elle a besoin de consulter son médecin traitant pour un problème de digestion.
Elle ne peut pas sortir de chez elle, parce qu'elle vient d'accoucher de 2 jumelles adorables, il y a quelques mois. Son appartement est au 7e, et il n'y a pas d'ascenseur.
Sortir de chez elle tient du parcours du combattant, et elle ne peut pas sortir avec ses enfants si elle est seule.

    Nous nous rendons donc à son domicile.
C'est une femme magnifique, qui a tout pour être heureuse - me dis-je bêtement.
Elle a une certaine tristesse présente dans son regard, comme s'il avait perdu son éclat.

    Et ce n'est pas peu dire.
Elle a vécu une passion dévorante avec un homme il y a quelques années. L'amour fou, à tous points de vue. Une vraie complicité les unissait, ils partageaient tout - comme deux amants peuvent le faire.
Ils partaient parfois en week-end en amoureux, sortaient souvent en ville.
Il lui est même arrivé de se demander si la situation ne serait pas plus simple si elle divorçait pour vivre au grand jour avec lui.
Puis un beau jour, elle est tombée enceinte de lui.
Un vrai coup de massue pour elle. Ne pouvant mettre un terme à sa grossesse, elle a dû garder son bébé et l'annoncer à son mari comme étant le sien. Les siens. Des jumeaux !

    Elle a vécu sa grossesse seule. Elle a préféré mettre un terme à sa relation de passion avec son amant, et conserver une situation stable avec son mari et son fils.
Elle portait les enfants de son amant, et ne pouvait en parler à personne.
Alors elle a choisi de se confier à son médecin... Soumis au secret médical, personne ne peut l'en délier ! Enfin une oreille attentive. Pas besoin qu'elle soit compréhensive, moralisatrice ou condescendante. Mais juste une oreille.

    Elle a mis au monde ses jumelles dans une douleur et une peine insoutenables. La joie de la naissance de ses enfants est restée minime à côté de sa souffrance.
Les petites ont presque 1 an aujourd'hui, et son regard reste aussi sombre.
Son amour éternel restera à jamais gravé dans sa propre chair, et dans la chair de ses enfants.