J-1 avant mon premier jour, avant le début de mes nouvelles fonctions et de ma nouvelle vie.
Ces mots sont peut-être exagérés, mais en même temps, c'est réel.
On quitte notre petite carapace d'externe-bon-à-tout-faire, qui a encore le droit de faire et dire plein de conneries, pour endosser (enfin !) notre jolie blouse blanche d'interne.
Bon, tout ceci est à nuancer évidemment... comme si la transition allait se faire aussi facilement et aussi rapidement ! Il va m'en falloir du temps avant d'avoir confiance en moi au point de ne plus faire appel à mes chefs... Je sens que je vais rester un boulet encore quelques temps avant de me sentir responsable dans mon domaine.

    Question de personnalité ? Sûrement. Mais c'est le cas de tout le monde, j'en suis persuadée. On ne peut pas se sentir prêt comme ça, avec un claquement de doigts. Certes, on a appris beaucoup de choses durant l'externat, mais il en reste encore un paquet à découvrir pendant l'internat.
Et la confiance en soi, je pense que c'est la plus longue des étapes qu'il reste à apprivoiser.

    On en reparle demain...
J'ai hâte, et je suis morte de trouille en même temps.
Je vais enfin retrouver mes patients, mes habitudes, mes doutes... mon job, quoi. Enfin !